+

                                      

 
 
 
  

« La Société toute entière des Indépendants avait aussi les yeux ouverts sur les grands événements qui se passaient ; chacun des membres de cette société éclatait dans les transports de joie, de voir s’accélérer le règne d’une juste puissance, et le triomphe de la Vérité. Il y eu parmi eux de saints cantiques chantés d’avance, et de nouvelles annonces prophétiques sur les succès encore plus considérables qui devaient suivre et annoncer la bonne cause. »

 

(L.- C. de Saint-Martin, Le Crocodile, Chant 62.)